mardi 11 décembre 2007

La nature ultime des choses


De quoi donc sont faites les choses ? Quand on a dit "atome" il a bien fallu se rendre à l'évidence, "énergie" semblait plus appropriée, et même disons "matière énergie" l'un se transformant en l'autre...

Alors quoi qu'est donc la nature ultime de la "matière énergie" ? De quoi cette dualité est-elle composée ?

Il y a les différences "forces" qui relient les deux aspects. Mais ces forces de quoi sont elles faites ? Existent-elles réellement ?

Qui décide de la réalité de ces concepts interdépendants ?

C'est l'esprit. Or l'esprit qui ressent les forces, à la mesure de l'effort à faire pour les mettre en oeuvre ou les observer, bâtit un modèle de "liberté" pour l'atome énergie, qui est faussé par l'application de "forces".

Mais si l'esprit choisit de ne pas réifier de modèle libertaire pour les phénomènes, il n'y a alors plus de forces, mais la simple expression de la liberté globalement interdépendante de tout ce qui est observable.

Là où Newton a réifié une force de gravitation, Einstein a réifié un espace dont la courbure dépend de la répartition des masses.

L'interdépendance manifeste de certains phénomènes spatialement éloignés a conduit à développer la notion de "champ", sorte de potentiel d'action non local.

Au moment où il réifie ceci, quel impact infiniment lointain la position matérielle du corps de l'observateur a-t-il sur la courbure limite de l'espace observé ?!

Donc, si on va au bout de cette logique, au fin fond des conséquences physiques qui tiennent compte de l'existence matérielle de l'observateur, nous devons en conclure que l'esprit lui même fait partie de l'équation d'équilibre du tout.

"Matière Energie (Forces - Champs) Esprit (de l'observateur)", quatre concepts logiquement inséparables, si on veut appréhender le tout.

De sorte que toute chose étant conceptuellement séparée, ne peut être totalement véritable en elle même, mais doit se concevoir comme un aspect du tout.

2 commentaires:

  1. Salut, j'arrive sur ton blog un peu par hasard mais le hasard fait bien les choses. Je participe actuellement à une discussion sur la vacuité dans un forum bouddhiste. Comme tu as une approche scientifique, ton point de vue sur la question m'intéresse ô combien.
    Merci déjà !

    RépondreSupprimer
  2. Oliviermb@hotmail.fr7 février 2009 à 21:14

    Bonjour,
    Plus fort que les enseignements de Siddarta Gautama, ceux de Lao Tseu sont écrits du Maître lui-même...
    Accepter le mystère est nécessaire pour espèrer le percer...
    Je suis physicien de formation, et désormais j'enseigne l'efficacité de l'harmonie.
    Trop de gens pensent dualité : matière/énergie, bien/mal, électro/magnétisme en réalité Yin/Yang ou Corps et Sang du Christ , mais combien se souviennent de la coupe qui recueille le Sang ?
    Notre Univers est une vraie trinité :
    Vide / Matière / Energie
    Car le support de l'énergie est le vide, toujours le vide. Les trasferts matière énergie passent par le vide ! C'est le vide qui permet tout. Le vide est l'essence de l'amour. Il est au parfait équilibre entre matière et anti-matière. Il est le berceau de l'Univers, le niveau zéro, la mère du monde connu. Il est autant existance que non existance, il est le doute qui lève le doute.

    Bien chaleureusement,

    Oliver

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont placés sous Creative Common cc by

Vous pouvez insérer des liens http en utilisant les balises ex :
<a href="http://www.site.org"> mon site </a>

Articles les plus consultés